SUIVEZ-NOUS SUR
Facebook Twitter
À 20MN DE GRENOBLE

Jazz'ocol


Ambiance assurée au restaurant les 3 Sommets jeudi 9 juillet avec une soirée Jazz'ocol à partir de 19h.
Repas 30 € (apéritif + repas) - sur réservation au 04 76 87 15 33 ou restaurant@les3sommets.fr

En savoir +

Stages Col de Porte


Cet été, occupez vos ados avec les stages proposés par Ecole de Porte.
Stages multi activités, biahtlon, VTT...

Pour tous renseignements stages ados/adultes/enfants

contact au info@ecoledeporte.com ou 06.95.69.50.08

 https://www.ecoledeporte.com/ 

 

 

En savoir +

C'est jour de montée en alpage au Col de Porte !


Quel bonheur d'entendre à nouveau en ce mois de mai les carrons sonner et de voir ces belles tarines prendre leurs quartiers d'été.

En savoir +

La marmotte

Autrefois appelée Marmontain en ancien français, le nom marmotte, souvent utilisé comme symbole de la montagne, est issu du latin « mus montis » signifiant « souris de la montagne ».
Nos confères d’Amérique du Nord, la surnomme siffleux. Ceci s’explique par le fait que, pour prévenir d’un danger, la marmotte siffle très fort afin de prévenir ses amis pour qu’ils rejoignent au plus vite leur terrier. Moins poétique, les anglais l’appellent groundhog, qui signifie littéralement « cochon de terre ».
Il y a 10 000 ans, la marmotte était présente en Chartreuse. Puis, durant une très longue période, elle semble avoir disparue. Ce n’est que récemment, en 1940 puis en 1980, que la marmotte a fait son retour dans le massif de la Chartreuse grâce à des opérations officielles de lâchers dans le massif.

La marmotte est un mammifère de la famille des rongeurs. Brun, noir ou marron, ce petit animal de la montagne a une espérance de vie de 15 à 20 ans. Bien que symbolisée parfois avec des lunettes, la marmotte est réputée pour avoir une vision et une ouïe excellente ! C’est peut-être dû au fait qu’à la naissance elle est aveugle !
Dès le mois d’octobre, à la chute des températures, la marmotte rentre dans son terrier pour hiberner. Ce n’est qu’au mois d’avril qu’elle se réveillera. D’où l’expression « dormir comme une marmotte ».