SUIVEZ-NOUS SUR
Facebook Twitter
À 20MN DE GRENOBLE

Jazz'ocol


Ambiance assurée au restaurant les 3 Sommets jeudi 9 juillet avec une soirée Jazz'ocol à partir de 19h.
Repas 30 € (apéritif + repas) - sur réservation au 04 76 87 15 33 ou restaurant@les3sommets.fr

En savoir +

Stages Col de Porte


Cet été, occupez vos ados avec les stages proposés par Ecole de Porte.
Stages multi activités, biahtlon, VTT...

Pour tous renseignements stages ados/adultes/enfants

contact au info@ecoledeporte.com ou 06.95.69.50.08

 https://www.ecoledeporte.com/ 

 

 

En savoir +

C'est jour de montée en alpage au Col de Porte !


Quel bonheur d'entendre à nouveau en ce mois de mai les carrons sonner et de voir ces belles tarines prendre leurs quartiers d'été.

En savoir +

Jurassic Chartreuse

C’est une découverte loin d’être banale qui a été faite récemment en Chartreuse : les vertèbres fossilisées d’un reptile marin géant, le Mosasaure ou Mosasaurus. Pouvant atteindre 17 mètres et peser jusqu’à 15 tonnes, ce prédateur, contemporain des dinosaures, arpentait les mers à la fin du Crétacé. Les mers ? En Chartreuse ? Hé oui ! Il y a 65 à 70 millions d’années, la Chartreuse était … sous les eaux ! Et pour les cinéphiles amateurs de la saga Jurassic Park, rappelez-vous, le Mosasaure c’est ce monstre marin aux airs de crocodile, qui surgit hors du bassin devant la foule, pour dévorer un requin dans le film Jurassic World (2015). Une star, encore en toujours ! 

Le mosasaure est une espèce apparue il y a 100 à 146 millions d’années et disparue lors d’une extinction de masse remontant à 65 millions d’années. Pendant que les dinosaures imposaient leur loi sur terre, ce prédateur géant régnait dans les milieux aquatiques et en particulier la mer chaude qui occupait ce qui deviendra le quart sud est de la France.

La découverte la plus récente de restes de Mosasaurus remonte à plus d’un siècle, et jamais rien de tel n’avait été mis à jour dans la Région Auvergne Rhône Alpes. C’est dire si la communauté des scientifiques, et en particulier les paléontologues, se passionnent pour ce nouveau site d’exploration ! Les fouilles ont mis à jour des éléments de vertèbres mais également des fossiles d’invertébrés (ammonites, crustacés, etc.) issus de la même couche géologique qui vont pouvoir permettre de mieux comprendre comment et dans quel environnement évoluait ce monstre des mers. En attendant de pouvoir peut-être admirer prochainement ces étonnants fossiles dans un de nos Musées…