SUIVEZ-NOUS SUR
Facebook Twitter
À 20MN DE GRENOBLE

Bientôt les vacances


Prenez un peu d'altitude !

Air pur, balades, VTT, et les couleurs chaudes de l'automne comme paysage ; ça vous tente ?

Il n'y a plus qu'à réserver votre séjour....

En savoir +

Mardi 15 septembre : Le Tour de France passe au Col de Porte


La 16ème étape du Tour de France reliera La Tour du Pin à Villard de Lans en passant par le Col de Porte en début d'après-midi. Pour les amateurs qui souhaitent soutenir ou simplement admirer ces formidables cyclistes dans d'agréables conditions, le programme est idéal : un déjeuner sympa au snack du Restaurant Les 3 Sommets (spécialement ouvert pour l'occasion en mode snacking), avant l'animation du passage de la caravane à partir de 13h25 puis des coureurs aux alentours de 15h !

En savoir +

Rendez-vous jeudi 13 août pour l'arrivée du Critérium du Dauphiné au Col de Porte !


C'est l'évènement de l'été ! Venez supporter les coureurs sur la ligne d'arrivée de l'étape Vienne-Col de Porte et profiter des animations toute la journée en attendant vos favoris Programme complet des animations ici.

En savoir +

Et si vous dormiez au Col de Porte ?


Faites un  break de quelques jours : la Résidence des 3 Sommets propose en location pour un ou plusieurs jours, des appartements entièrement refaits à neufs dans l'esprit montagne, douillets et confortables. Informations ICI

En savoir +

Petites et grandes histoires

PARTAGEZ SUR   Facebook Twitter Google Plus Linkedin email
        1        
  • Le Guiers, mort ou vif ?

    Le Guiers, mort ou vif ?

    Les deux bien sûr ! Le Guiers Vif prend naissance à Saint-Pierre d’Entremont et s’écoule, rebondissant, jusqu’au village d’Entre Deux Guiers. De l’autre côté du Col de Cucheron, le Guiers Mort émerge d’une exsurgence karstique au fond du cirque de Perquelin, à 1400 m d’altitude. Récemment labellisé « Site Rivière sauvage », il chemine à travers de superbes gorges, traverse St Pierre de Chartreuse et rejoint Saint Laurent du Pont. Pourquoi le nom de Guiers Mort ? La légende évoque un effondrement karstique le long de son cours, créant pendant une période, un lac de barrage et l’asséchement provisoire du cours d’eau. A partir des Echelles, les deux cours d’eau vont se rassembler en un seul et prendre le nom de Guiers.


    › Lire la suite

    09-09-2020
  • Séjourner sur place pour voir passer le Critérium !

    Séjourner sur place pour voir passer le Critérium !

    Et si vous profitiez de la nouvelle Résidence Les 3 Sommets et de ses appartements douillets et confortables pour attendre le passage du Critérium ? A quelques dizaines de mètres de la ligne d’arrivée, vous pourrez vous retrouver quelques jours dans la fraîcheur, la quiétude et la sérénité du Parc Naturel Régional de Chartreuse. Offrant une vue imprenable sur les sommets de Chartreuse et sur la vallée, cette petite résidence est composée de 8 appartements décorés dans un esprit contemporain et montagnard pouvant accueillir chacun de 4 à 10 personnes. Elle s’inscrit totalement dans le respect de l’architecture régionale et locale avec le souci de préserver l’environnement naturel. C’est la bonne idée pour combiner adrénaline de la course et pause nature !


    › Lire la suite

    29-07-2020
  • La petite reine au Col de Porte !

    La petite reine au Col de Porte !

    Le Critérium du Dauphiné a mis régulièrement le Col de Porte à son programme mais cette année, pour la première fois, ce sera avec une arrivée d’étape ! En attendant de vibrer au passage du peloton, petit retour en arrière pour un des souvenirs les plus marquants des différents passages au Col : nous sommes en 1977, c’est la 6ème étape du Critérium, Bernard Hinault franchit le Col de Porte en tête ! Puis, prenant de nombreux risques pour maintenir son avance, il chute dans la descente vers Grenoble et tombe dans un ravin. L’émotion est à son comble quand le coureur héroïque, se remet en selle sur un nouveau vélo en moins de 20 secondes, gagne quand même l’étape … puis le Critérium ! Que nous réserve l’édition 2020 ? Rendez-vous au Col de Porte jeudi 13 août !  


    › Lire la suite

    29-07-2020
  • Mystérieuse vulnéraire !

    Mystérieuse vulnéraire !

    La vulnéraire est une plante d’altitude connue depuis très longtemps pour son arôme caractéristique qui parfume certaines liqueurs mais surtout recherchée pour d’autres vertus : celles de guérir blessures, traumatismes et nombreux déséquilibres. Elle est connue également sous le nom de millepertuis à sous ou sous son petit patronyme latin, Hypericum nummularium. Pourtant, selon les massifs, le terme de vulnéraire ne désigne pas toujours la même plante, et les maux qu’elle soigne diffèrent également selon les territoires.
    Les Cartusiens sont convaincus de détenir l’unique vulnéraire, celle des Chartreux, et pour eux aucun doute, la véritable vulnéraire ne pousse qu’en Chartreuse ! Il se dit même qu’elle fait partie de la centaine d’ingrédients (secrets !) qui composent l’élixir des Pères Chartreux !


    › Lire la suite

    08-07-2020
  • Jurassic Chartreuse

    Jurassic Chartreuse

    C’est une découverte loin d’être banale qui a été faite récemment en Chartreuse : les vertèbres fossilisées d’un reptile marin géant, le Mosasaure ou Mosasaurus. Pouvant atteindre 17 mètres et peser jusqu’à 15 tonnes, ce prédateur, contemporain des dinosaures, arpentait les mers à la fin du Crétacé. Les mers ? En Chartreuse ? Hé oui ! Il y a 65 à 70 millions d’années, la Chartreuse était … sous les eaux ! Et pour les cinéphiles amateurs de la saga Jurassic Park, rappelez-vous, le Mosasaure c’est ce monstre marin aux airs de crocodile, qui surgit hors du bassin devant la foule, pour dévorer un requin dans le film Jurassic World (2015). Une star, encore en toujours ! 


    › Lire la suite

    24-06-2020
  • Les routes modèles du Col de Porte !

    Les routes modèles du Col de Porte !

    En période hivernale, la présence de verglas ou de neige sur les chaussées peut avoir de graves conséquences sur le trafic routier. Dans le but de servir d'outil d'aide à la décision pour les services d'exploitation routiers, un modèle permettant de simuler le comportement d'une couche de neige se déposant sur une chaussée a été développé.

    Et c'est au Col de Porte qu'ont été réalisées des mesures concernant la tenue de la neige sur les chaussées, qui ont ensuite servi à créer un modèle permettant d’analyser, de prévoir et d’anticiper l'état des chaussées. Les prévisions sur le site expérimental s’étant révélées satisfaisantes, le modèle a été spatialisé à l'échelle de la France !


    › Lire la suite

    27-09-2019
  • Légende de la montagne Saint-Eynard

    Légende de la montagne Saint-Eynard

    Jadis, Dieu, la Vierge et les saints aimaient se promener au dessus de la vallée de l’Isère qui était pour leurs yeux un émerveillement. Un jour la Vierge Marie s’étonna : «Pour­quoi les bords de cette rivière, ces forêts et ces pâtu­rages sont-ils inha­bi­tés! Les hommes y seraient si heureux!»
    Dieu demanda donc aux saints d’apporter aux humains de quoi se loger dans ces contrées si agréables.
    Saint Eynard puisa alors dans les docks du ciel : châteaux-forts à tou­relles, don­jons cré­ne­lés, manoirs, chau­mières au toit de paille, clo­chers aux cam­pa­niles aigus…, en remplit un grand sac qu’il chargea sur ses épaules. Puis il partit.
    Mais la route était longue, la charge lourde, la cha­leur accablante. Arrivé à la crête de la mon­tagne qui porte son nom,  Saint Eynard s’assit au bord d’un ruisseau, étancha sa soif, puis s’endormit. A ce moment, le diable, suivi d’une légion de dia­blo­tins, s’approcha à pas de loup et décousu sournoisement le des­sous du sac.


    › Lire la suite

    21-08-2019
  • Buffet froid au chalet

    Buffet froid au chalet

    En 1979, une dizaine d’année après François Truffaut et sa Sirène du Mississipi, Bertrand Blier se rend à son tour en Chartreuse pour les besoins de son nouveau film, une comédie noire et surréaliste : Buffet froid. Il rassemble ses têtes d’affiche Bernard Blier, Gérard Depardieu et Jean Carmet devant un chalet complètement isolé, à quelques encablures du Col de Porte. C’est toujours le même chalet mais pas de neige cette fois, juste un environnement envoutant, écrin esthétique aux dialogues ciselés échangés par les protagonistes. On se souviendra des répliques cultes entre Gérard Depardieu et Bernard Blier qui s’opposent sur les bienfaits de la nature qui les entoure! Mythique.


    › Lire la suite

    31-07-2019
  • Une Sirène dans la neige

    Une Sirène dans la neige

    En 1969, François Truffaut rassemble Catherine Deneuve et Jean-Paul Belmondo, à l’époque au sommet de leur popularité, dans « La sirène du Mississipi », un film envoutant qui suit l’histoire d’amour et la fuite permanente de deux êtres épris de liberté. De mariage par correspondance en usurpation d’identité, de coup de foudre en mensonges, de l’ile de la  Réunion à Lyon en passant par Nice, les deux acteurs échouent, à la fin du film, dans un chalet sous la neige situé en Chartreuse … à quelques km du Col de Porte ! On retrouvera ce chalet dans un autre film 10 ans plus tard. Mais ça c’est une autre histoire que vous découvrirez dans la prochaine Lettre à Idée !


    › Lire la suite

    10-07-2019
  • Le ski, une pratique préhistorique ?

    Le ski, une pratique préhistorique ?

    Hé, non ! L’action de marcher et de glisser sur des planches n’est pas une invention de notre siècle ! Les plus anciens skis retrouvés à ce jour dans les pays du Nord sont des vestiges datant d’environ 6 300 à 5 000 avant J.C. Encore plus ancien, des peintures rupestres illustrant des chasseurs seraient âgées de 10 000 ans.
    Certes, selon les archéologues, la pratique était bien éloignée de celle que l’on connaît aujourd’hui. Sur des planches de 4,5 mètres de long, muni d’un unique bâton rame, les chasseurs partaient traquer les élans.Avec le temps et l’expérience, le matériel évolua.
    En 3 000 avant J.C., les skis devinrent des planches de 2 mètres de long pour 15,5 centimètres de large. Mais la plus grande évolution réside dans les bâtons : l’unique bâton se transforma en deux bâtons formant une cuillère géante à leur bout.


    › Lire la suite

    18-10-2018
  • Le Col de Porte est aussi … un site expérimental !

    Le Col de Porte est aussi … un site expérimental !

    Tout le monde connait la station du Col de Porte mais beaucoup moins la station nivo-météorologique Nivose installée par Météo France en haut des pistes (côté Prairie). Cet équipement, entièrement automatique et alimenté par des panneaux solaires, mesure quotidiennement depuis 1961 la vitesse du vent, le cumul des précipitations, la température et l'humidité de l'air, les rayonnements des longueurs d’onde, la hauteur de la neige, ainsi que la densité et le tassement du manteau neigeux. 
    Les données ainsi récoltées sont transmises au Centre d’Etudes de la Neige (CEN) et servent à alimenter les modèles numériques de prévision de l’évolution du manteau neigeux. Egalement utilisées à des fins de recherche, elles sont à l’origine de très nombreuses études publiées chaque année, en particulier sur l’impact du changement climatique au niveau des stations de moyenne montagne. 


    › Lire la suite

    21-08-2018
  • La Source d'eau de l'immortalité

    La Source d'eau de l'immortalité

    Il y a fort longtemps, un étranger et sa fille s’installèrent dans un château au bord d’un lac du massif de la Grande Chartreuse. Bon et généreux, les deux nouveaux habitants apportaient secours et remèdes aux villageois. Au début méfiants, les montagnards apprécièrent rapidement le père et sa fille, allant même jusqu’à les vénérer tels des anges. Un jour la jeune fille disparu. Le père vieillit alors prématurément se faisant chaque jour plus triste et plus maigre. Pourtant, la mort sembla l’oublier et, génération après génération, il devint l’âme du village… Les villageois s’interrogeaient : pourquoi personne ne pouvait entrer dans le château ? Quel était le secret du vieil homme qui semblait être devenu immortel ? Qu’était devenue sa fille ?


    › Lire la suite

    07-08-2018
  • Les diablotins et la forêt de Chartreuse

    Les diablotins et la forêt de Chartreuse

    L’histoire se passe il y a fort longtemps. La Chartreuse venait d’émerger encore trempée de l’eau du déluge qui avait fait monter les océans. La végétation et les êtres humains n’étaient pas encore présents.
    Les premiers habitants de ces lieux furent des diablotins envoyés par le diable. Durant des semaines, la vallée de l’Isère fut surplombée par d’épais nuages de brouillards. Les diablotins trouvèrent cela très amusant : ils se poursuivaient, se perdaient, se cachaient. Puis un grand soleil apparut dans le ciel, faisant disparaitre les nuages et sécher les rochers.
    Quand le diable leur rendit visite, les diablotins se plaignirent de la chaleur et de l’ennui sur ces terres monotones. Le diable réfléchit alors à une solution. Il frappa le sol de son talon et en fit jaillir un arbre ! En quelques minutes, des centaines d’arbre apparurent et les diablotins, satisfaits, se remirent à jouer en chantant.  Des mois passèrent. Arriva alors l’automne qui fit tomber les feuilles des arbres…


    › Lire la suite

    10-07-2018
  • Le premier téléski français a été installé …  au Col de Porte !

    Le premier téléski français a été installé … au Col de Porte !

    Une première remontée a été bricolée en 1932 par Yvon Marlier. Ce système temporaire, se présentait sous la forme d’un traineau tracté par un câble permettant aux skieurs de remonter la piste à plusieurs. C’était un bon début ! Deux ans plus tard, en 1934, Charles Rossat, charpentier de profession, a pour idée d’adapter son système de débardage des rondins de bois à câbles forestiers pour en faire un « remonte-pente » destiné aux skieurs. Il choisit le lieu dit la Praire au Col de Porte pour installer son équipement artisanal. Avec près de 200 mètres de long pour une quarantaine de mètres de dénivelé, le premier téléski était né ! Vous avez dit précurseur ?


    › Lire la suite

    26-06-2018
  • Le gouffre Kriska sous le Charmant Som

    Le gouffre Kriska sous le Charmant Som

    L’entrée du gouffre a été trouvée en 1962 par un chien nommé Criska, dressé par son propriétaire spéléologue à détecter les trous. C’est donc lui qui a laissé son nom à la postérité, bien que le gouffre ai été rebaptisé Kriska en 1971.

    Le réseau souterrain possède 5 entrées : le puits de l'Aura (entrée haute du réseau), le puits de l'escalade, le puits Kriska, la grotte de la Vire et le puits des corneilles. L’accès est libre, mais l'entrée débute par un puits de 30 mètres qui impose, comme le reste du réseau d’ailleurs, un très bon équipement et un bon niveau en spéléologie.


    › Lire la suite

    26-06-2018
  • Chamechaude… la  molaire de Gargantua ?

    Chamechaude… la  molaire de Gargantua ?

    De la Chartreuse au Trièves, de nombreux récits évoquent les haltes que fit en Isère le personnage de Gargantua. Bien avant de devenir le héros de Rabelais, on raconte que Gargantua a visité la France entière, laissant des traces de ses différentes haltes le long  de son périple.

    Ainsi, en Chartreuse, les conteurs le décrivent pris d'une violente rage de dents et s'arrachant une molaire qu'il jeta en direction de la Chartreuse, donnant ainsi naissance au pic de Chamechaude ! La légende était née !


    › Lire la suite

    13-06-2018
        1