SUIVEZ-NOUS SUR
Facebook Twitter
À 20MN DE GRENOBLE

La mobilité douce séduit au Col de Porte


Malgré une météo frisquette, les isérois sont montés sans hésiter pour tester les vélos électriques mis à disposition du public gracieusement et profiter des animations proposées ce week-end des 25 et 26 mai. La preuve que même la météo n'empêche pas de passer un bon moment en altitude, d'autant qu'hébergeurs et restaurateurs au Col savent accueillir leur public.

En savoir +

Samedi 25 mai : Apéro Jazz à partir de 18h30 puis soirée Jazzocol !


Deux temps forts pour passer un bon moment festif entre amis.
Renseignements www.les3sommets.fr Réservations recommandées au 06 83 21 35 71 ou info@les3sommets.fr

En savoir +

Dimanche 26 mai : déjeuner gourmand pour la Fête des mères


Le chef vous propose un menu gourmand spécial fête des mères.
A découvrir sur www.les3sommets.fr Réservations recommandées

En savoir +

L'union fait la force


La station des 2 Alpes, représentée conjointement par son Office du Tourisme et l’exploitant du domaine skiable Deux Alpes Loisirs, et celle du Col de Porte ont signé sur le salon Alpipro à Chambéry, un partenariat pour une durée de 3 ans.

En savoir +

Le premier téléski français a été installé … au Col de Porte !

Une première remontée a été bricolée en 1932 par Yvon Marlier. Ce système temporaire, se présentait sous la forme d’un traineau tracté par un câble permettant aux skieurs de remonter la piste à plusieurs. C’était un bon début ! Deux ans plus tard, en 1934, Charles Rossat, charpentier de profession, a pour idée d’adapter son système de débardage des rondins de bois à câbles forestiers pour en faire un « remonte-pente » destiné aux skieurs. Il choisit le lieu dit la Praire au Col de Porte pour installer son équipement artisanal. Avec près de 200 mètres de long pour une quarantaine de mètres de dénivelé, le premier téléski était né ! Vous avez dit précurseur ?

La station motrice (partie aval du remonte-pente) faisait 2 mètres de haut et se composait de 4 poteaux enfoncés dans le sol, sans béton. Elle fonctionnait grâce à un moteur Bernard classique, à essence, qui entraînait une courroie plate enduite de résine pour assurer l'adhérence sur les poulies. Cette transmission entraînait, 2 mètres plus haut, une couronne dentée récupérée sur un vieux moulin…

Cet appareil a depuis longtemps été remplacé par de nouveaux équipements plus performants et plus confortables. La station du Col de Porte dispose aujourd’hui de 4 téléskis et d’un tapis répartis sur deux petits domaines skiables. Elle propose des  pistes de difficultés variées pour le plus grand bonheur d’une clientèle locale, des familles mais également des jeunes et des étudiants qui trouvent là un terrain de jeux et, depuis cet hiver  un snowpark éclairé, à un quart d’heure de Grenoble !