SUIVEZ-NOUS SUR
Facebook Twitter
À 20MN DE GRENOBLE

La mobilité douce séduit au Col de Porte


Malgré une météo frisquette, les isérois sont montés sans hésiter pour tester les vélos électriques mis à disposition du public gracieusement et profiter des animations proposées ce week-end des 25 et 26 mai. La preuve que même la météo n'empêche pas de passer un bon moment en altitude, d'autant qu'hébergeurs et restaurateurs au Col savent accueillir leur public.

En savoir +

Samedi 25 mai : Apéro Jazz à partir de 18h30 puis soirée Jazzocol !


Deux temps forts pour passer un bon moment festif entre amis.
Renseignements www.les3sommets.fr Réservations recommandées au 06 83 21 35 71 ou info@les3sommets.fr

En savoir +

Dimanche 26 mai : déjeuner gourmand pour la Fête des mères


Le chef vous propose un menu gourmand spécial fête des mères.
A découvrir sur www.les3sommets.fr Réservations recommandées

En savoir +

L'union fait la force


La station des 2 Alpes, représentée conjointement par son Office du Tourisme et l’exploitant du domaine skiable Deux Alpes Loisirs, et celle du Col de Porte ont signé sur le salon Alpipro à Chambéry, un partenariat pour une durée de 3 ans.

En savoir +

Le ski, une pratique préhistorique ?

Hé, non ! L’action de marcher et de glisser sur des planches n’est pas une invention de notre siècle ! Les plus anciens skis retrouvés à ce jour dans les pays du Nord sont des vestiges datant d’environ 6 300 à 5 000 avant J.C. Encore plus ancien, des peintures rupestres illustrant des chasseurs seraient âgées de 10 000 ans.
Certes, selon les archéologues, la pratique était bien éloignée de celle que l’on connaît aujourd’hui. Sur des planches de 4,5 mètres de long, muni d’un unique bâton rame, les chasseurs partaient traquer les élans.Avec le temps et l’expérience, le matériel évolua.
En 3 000 avant J.C., les skis devinrent des planches de 2 mètres de long pour 15,5 centimètres de large. Mais la plus grande évolution réside dans les bâtons : l’unique bâton se transforma en deux bâtons formant une cuillère géante à leur bout.

Ce ski, pratiqué uniquement comme un moyen de locomotion, ressemblait davantage à du ski attelé (skijoering) ou à du ski de randonnée. Plus tard dans l’histoire, le ski continuera d’être un moyen de locomotion majeur, bien utile lors des guerres.

Faisons un bon en avant dans le temps : la fondation du premier club de ski, plus connu sous le nom de Ski Club de Trysil date de 1861. Nous sommes en Norvège, pays précurseur de la pratique. Et 6 ans plus tard, seront organisées les premières compétitions pour la discipline du télémark. L’histoire va alors s’accélérer : les hôtels Suisses se mettent à proposer des skis à leurs hôtes pour les divertir, les premières usines de fabrication apparaissent, un règlement de la pratique est rédigé, les stations de sports d’hiver voient le jour, etc. Le premier club français sera créé en 1896.

L’essor des remontées mécaniques et la « massification » du ski-loisir sont quant à eux bien plus récents. Et c’est suite aux premiers jeux olympiques d’hiver en 1924, que l’engouement suscité pour le ski-loisir marque le début de la course à l’équipement…