SUIVEZ-NOUS SUR
Facebook Twitter
À 20MN DE GRENOBLE

La mobilité douce séduit au Col de Porte


Malgré une météo frisquette, les isérois sont montés sans hésiter pour tester les vélos électriques mis à disposition du public gracieusement et profiter des animations proposées ce week-end des 25 et 26 mai. La preuve que même la météo n'empêche pas de passer un bon moment en altitude, d'autant qu'hébergeurs et restaurateurs au Col savent accueillir leur public.

En savoir +

Samedi 25 mai : Apéro Jazz à partir de 18h30 puis soirée Jazzocol !


Deux temps forts pour passer un bon moment festif entre amis.
Renseignements www.les3sommets.fr Réservations recommandées au 06 83 21 35 71 ou info@les3sommets.fr

En savoir +

Dimanche 26 mai : déjeuner gourmand pour la Fête des mères


Le chef vous propose un menu gourmand spécial fête des mères.
A découvrir sur www.les3sommets.fr Réservations recommandées

En savoir +

L'union fait la force


La station des 2 Alpes, représentée conjointement par son Office du Tourisme et l’exploitant du domaine skiable Deux Alpes Loisirs, et celle du Col de Porte ont signé sur le salon Alpipro à Chambéry, un partenariat pour une durée de 3 ans.

En savoir +

Les diablotins et la forêt de Chartreuse

L’histoire se passe il y a fort longtemps. La Chartreuse venait d’émerger encore trempée de l’eau du déluge qui avait fait monter les océans. La végétation et les êtres humains n’étaient pas encore présents.
Les premiers habitants de ces lieux furent des diablotins envoyés par le diable. Durant des semaines, la vallée de l’Isère fut surplombée par d’épais nuages de brouillards. Les diablotins trouvèrent cela très amusant : ils se poursuivaient, se perdaient, se cachaient. Puis un grand soleil apparut dans le ciel, faisant disparaitre les nuages et sécher les rochers.
Quand le diable leur rendit visite, les diablotins se plaignirent de la chaleur et de l’ennui sur ces terres monotones. Le diable réfléchit alors à une solution. Il frappa le sol de son talon et en fit jaillir un arbre ! En quelques minutes, des centaines d’arbre apparurent et les diablotins, satisfaits, se remirent à jouer en chantant.  Des mois passèrent. Arriva alors l’automne qui fit tomber les feuilles des arbres…

Les diablotins trouvèrent cela de nouveau très amusant. Puis vint l’hiver avec les premières neiges. Les diablotins appelèrent le diable pour se plaindre : « Tu t’es moqué de nous avec tes arbres ! Qu’est ce que c’est que cette invention qui perd ses feuilles avant que la neige ne soit tombée ? Où pouvons-nous nous abriter ? ».
Le diable réfléchit alors à une solution. Soudain, il trouva : des sapins ! Il proposa alors aux diablotins de monter plus haut dans les montagnes pour s’abriter sous les nouveaux arbres qu’il venait de faire pousser. De là est née la forêt de Chartreuse.
Fier de son œuvre, le diable partit et laissa les diablotins passer d’une forêt à l’autre selon les saisons. Les diablotins ont disparu, ou bien vous ne savez plus les voir, mais ils nous ont laissé les arbres qui servent maintenant de garde manger aux bêtes à plumes, à poils et à carapaces.

Source : « Raconte moi la Chartreuse »